Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

©ZeFML/365 Foot

La barre. Une bonne grosse barre de quand tu as abusé du café-calva. Pour rigoler, Sirigu fait exprès de faire vrombir la Mini. S’il veut que je lui repeigne l’intérieur, il n’a qu’à continuer comme ça.

On arrive au camp des Loges pour le petit-déj de groupe. Maxwell me tend un café. C’est simple, si je le bois, je vomis mes tripes. Pastore se marre. Néné n’est pas là Notre brésilien a attrapé un rhume, et reste donc à la maison. Petit joueur.

Aujourd’hui, c’est une séance public et médias. Et ils ne sont pas au bout de leur surprise… vu que Thiago Motta est déjà à l’entraînement, alors que sa présentation n’est que cet après-midi. Il fait -5° mais ça n’a pas rebuté la centaine de supporters qui se pressent au bord du terrain. Ils sont increvables. Je pense que le PSG les fabrique à la chaîne dans une usine du Bengladesh, en kevlar.

Ca débute par un échauffement en ligne, pour des démarrages. Dès que l’un d’eux dépasse les autres, j’hurle « hors jeu ». Hoarau l’est tout le temps. Réflexe pavlovien sûrement. Ca fait beaucoup rire Gameiro. Après quelques jeux de ballons, Paul Clement répartit les joueurs en quatre groupes. Chacun à un angle d’un carré, ils doivent courir latéralement, décrire une diagonale, et se retrouver ainsi face à face et faire un jeu d’attaque défense, deux défenseurs pour deux attaquants. C’est assez simple. Sauf pour Ménez. Il a calé au mot diagonale.

« Cours Jérèm, cours ! » C’est un peu notre Forrest Gump à nous. Maké joue aussi. Il a encore des jambes… Ancelotti donne ses consignes, et tout le monde fait au moins deux passages, un en attaque, un en défense. Ca va assez vite, c’est le but. Enfin sur ce coup là, c’est plutôt Douchez qui s’en prend. Pendant ce temps, sur le terrain 2, Gilles Bourges procure un entraînement personnalisé à Sirigu, qui doit enchaîner des sauts sur un step, des sauts de haie, puis des arrêts. Sans discontinuer.

Retour sur le terrain 1, pour la traditionnelle opposition de fin de séance sur demi-terrain. Les garçons en veulent… Ca donne dans tous les sens. Mais la star, c’est déjà Thiago. Avec sa tête de premier de la classe. Très présent, il enchaîne avec facilité, et distribue aisément à ses coéquipiers. Maké paye de sa personne. Mais sur un corner tiré par Ceara, c’est Hoarau qui la met de la tête dans le but de Douchez. Yeah !

<- Episode 27 – Tous les épisodes – Episode 29 ->