Mots-clefs

, , ,

Le site officiel d’Hedwig and the angry inch est aussi décalé que le film, primé à Sundance et Deauville. A visiter d’urgence !

Hedwig and the angry inch est le phénomène du cinéma indépendant américain cette année. A l’instar de Pi, ce spectacle de cabaret, devenu pièce à Broadway puis long métrage, est un véritable succès grâce au bouche à oreille. Primé à Sundance, puis à Deauville, ce film à la fois original et sensible de John Cameron Mitchell a aussi su utiliser le Web pour sa promotion. Pour aller à la rencontre virtuelle d’Hedwig : suivez le guide !

« Don’t you know me Kansas City ? I’m the new Berlin wall… » Dès le chargement du site, Hedwig se présente par le morceau Tear me down, comme dans le film. Ecoutez la durant l’extrait, vous la connaîtrez mieux. Sur la droite, un espace de navigation permet à l’internaute de visiter les pages. Au premier coup d’oeil, elles sont très classiques : synopsis, casting, équipe technique, bande-annonce, musique…

En réalité, les rubriques sont plus amusantes qu’elles n’en ont l’air. Introduites par des animations en Flash, elles offrent un contenu très multimédia. Chaque rubrique comporte ainsi des photos, du texte, des dessins animés tirés du film, et enfin un extrait d’un des morceaux de la bande originale, dont le titre The Origin of love.

Une fois ces pages visitées, les présentations avec Hedwig sont faites. Vous pouvez donc vous plongez de plein gré dans son univers totalement débridé, et délicieusement glam. Rejoignez alors la rubrique Wig out, ainsi baptisée en références aux perruques que porte Hedwig, et au postiche en mousse qui est censé les représenter.

Dans cette partie du site, vous pourrez découvrir votre nom de star du glam, jouer à la poupée en trouvant la tenue idéale pour Hedwig, ou encore vous entraîner à écrire de chansons. En utilisant ce kit de la parfaite star glam-rock, vous deviendrez peut être vous aussi un ersatz d’Iggy Pop ou David Bowie, période Ziggy Stardust. Osez vous amuser !

*Article rédigé pour AlloCiné et publié à cette adresse