Mots-clés

, , , , , , , , , , , ,

Ce matin, le Collectif Halte au blocage est venu bloquer symboliquement pendant une heure les portes du Parti socialiste, qui a une responsabilité directe dans les blocages des lieux d’enseignement.

A l’occasion de ce rassemblement pacifique, nous avons rappelé, notamment, à Madame Hidalgo, Monsieur Vallini, chargé de la Justice au sein du PS et Monsieur Daniel Vaillant, pourtant ancien Ministre de l’Intérieur, que l’occupation par la force de lieux publics était un délit.

Nous avons aussi tenté d’expliquer aux dirigeants socialistes qu’interdire l’accès en cours aux étudiants et aux lycéens, était le meilleur moyen de précariser notre génération.

Aucun d’eux n’a souhaité condamner les blocages des lieux d’enseignements, aucun d’eux n’a souhaité s’exprimer sur les pratiques anti-démocratiques qui ont cours dans les AG, aucun d’eux n’a réaffirmer que l’accès au savoir de tous était le meilleur moyen de lutter contre le chômage.

Au bout d’une heure, les dirigeants socialistes étaient visiblement très agacés de ce blocage. On les comprend, cela fait plus de 8 semaines que nous, étudiants et lycéens, subissons les blocages de nos cours…

Reportage photo sur le blocage du PS par Halte au blocage

Halte au blocage rassemble des lycéens, des étudiants et des jeunes, avec ou sans appartenance politique, qui demandent la levée immédiate des blocages dans les lycées et les universités.

*Article rédigé pour Halte au blocage et publié à cette adresse