Mots-clefs

, , , , ,

Plus personne n’en parle, et pourtant, il y a des choses à ne pas oublier. Fin août 2004, Nicolas Sarkozy, alors candidat à la présidence de l’UMP, rencontrait l’acteur américain Tom Cruise.

L’artiste ne venait pas uniquement promouvoir ses films, mais bel et bien l’église de Scientologie.

Et c’est là que le bât blesse. En France, l’Eglise de Scientologie est considérée comme une secte, et est condamnée en justice pour ses agissements. Aussi cette rencontre très médiatique n’est pas très heureuse pour un ex-ministre de l’Intérieur et donc des Cultes.

Lors du reportage, les défenseurs de Nicolas Sarkozy expliquent qu’il fait un geste envers le monde du cinéma et que Tom Cruise est une star. Pourquoi alors ne signifient ils pas que la star a fortement perdu en crédit, allant même jusqu’à perdre son contrat avec le studio Paramount en raison de son prosélytisme scientologue ?

Rappelons qu’au même moment, l’Elysée, également sollicité pour une rencontre avec l’acteur, a poliment décliné l’invitation.

Petit rappel, tout en images