Mots-clés

, , , , ,

On ne la voyait pas dans cette campagne, et les journalistes s’en inquiétaient. Alors, en plein débat sur la question de l’identité nationale, Cécilia a foutu les deux pieds dans le plat, ou plutôt les deux pieds dans le ciment.

Madame a en effet déclaré « être fière de ne pas avoir une goutte de sang français ». Et bien Madame la femme de celui-qui-veut-être-président, ça pue la France ?

Je n’aurais qu’une seule réponse, chère Cécilia : « La France, aimez là, ou quittez là ».