Mots-clés

, , ,

Hier, reprise de Dimanche Plus, l’émission de Laurence Ferrari. En tête d’affiche, François Fillon, le Premier Ministre qui n’apprécie pas de se faire appeler « collaborateur » par son président de patron.

Engoncé dans son costume, visiblement peu à l’aise, le Premier Ministre ne convainc pas. Il a beau dire qu’il n’est pas un exécutant, tout le monde perçoit qu’il souffre de n’être qu’un sous-fifre, alors que le Président Sarko se la joue star.

Fillon, celui qui a viré sarkozyste parce que Villepin ne l’avait pas pris au gouvernement, se retrouve dans le rôle de directeur de cabinet. Même le Secrétaire Général de l’Elysée est plus présent médiatiquement… et dans l’action.

C’est bien là que le bât blesse. Car Fillon lui-même en vient à dire n’importe quoi sur les institutions. Ainsi hier, il déclarait qu’il était dans son rôle, et qu’il était logique que le Président soit en avant, puisqu’il a été élu par les français.

Certes, mais Fillon oublie-t-il que le Premier Ministre est issu de la majorité parlementaire, elle-même élue par le peuple, tout comme le Président de la République ?

François, par pitié, retourne réviser tes cours de droit constitutionnel, c’est du niveau 1èreannée de droit…