Étiquettes

, , , ,

Sarko nous l’avait promis, avec lui ça allait changer. Plus de mensonge, plus de langue de bois, il allait assumer. Ah bon ?

Alors pourquoi nier avoir dit que Fillon était un simple collaborateur lors de sa conférence de presse aujourd’hui ? Pourquoi être allé jusqu’à défier les journalistes d’en retrouver toute trace orale ou écrite ?

Comme le redit Libé dans son édition on line, il l’a bien dit. C’était –pour la mémoire défaillante ( ?) du président- dans le cadre d’un entretien accordé fin août au quotidien régional Sud Ouest.

Dans cet article, intitulé « Je suis payé pour décider », il déclarait : «Le Premier ministre est un collaborateur. Le patron, c’est moi». Aucune inteprétation ou remise en question possible.

Alors, le président aurait-il du mal à assumer ?

Les mauvaises langues ou ardents défenseurs de Sarko me demanderont pourquoi y consacrer un article. Parce que justement, Sarko avait promis un changement de style, et s’est fait élire sur son image, à grand coups de grandes déclarations sur ce thème.

Force est de constater que ça n’est absolument pas le cas… Ca n’est plus une présidence bling-bling, c’est tout juste du toc.

Publicités