Mots-clés

,

  • Nom : Caramel des Fripouilles du Moulin
  • Date de naissance : 8 avril 2007
  • Race : Cavalier King Charles
  • Robe : bleinheim
  • L.O.F : confirmé le 1er avril 2009… c’est pas une blague !

Signes particuliers

  • se nourrit, boit et ronfle uniquement la nuit.
  • fan de House, totalement addict à la Vicodine (Smarties)
  • sait apprécier un bon champagne et ne rechigne pas sur un petit Martini
  • adore le chocolat sous toutes ses formes, notamment le chocolat chaud de chez Starbucks
  • aime les fruits et notamment les nectarines, les fraises, framboises et agrumes
  • s’est auto-attribué le second canapé du salon
  • tente régulièrement de me piquer l’ordinateur
  • blogué tout au long de sa première année
  • a peur des ombres
  • sait aboyer en silence
  • s’est juré de détruire les peluches du monde entier : la seule peluche, c’est lui !
  • a développé un attrait particulier pour les tongs et les chaussons de sa maîtresse
  • dispose de deux couvertures polaires qui lui servent de doudous
  • a inventé l’équation panier = punition + caisse à jouets et ne s’en sert pas autrement
  • a voulu attaquer ma lampe rouge, qui ne lui revient pas
  • déteste ses croquettes hypoallergéniques
  • adore ses copines Labrador du Tronchet : Opale, Vicki et Vanity, sa préférée puisqu’elle se refuse à lui
  • avale les amandes au chocolat avec l’emballage !
  • a testé le lait et le coca, tout seul comme un grand
  • aime dépasser les limites, et a testé la poudre blanche (farine) faisant passer mon appart pour un cloaque du fin fond de la Colombie

Description

Sous son air de peluche qui fait craquer les mémés et les petits n’enfants partout où il passe, se cache en réalité une véritable terreur. Adorable mogwaï le jour, passé minuit, il se transforme en horrible gremlins. Pour Caramel, la nuit est un terrain de jeu, et le signal du départ est donné par mon coucher. Le rituel est le même : jeux, dîner parce que se dépenser ça creuse, et jeux. Avec lancement du jouet en plein dans ma tête ou sauts sur mon ventre inclus. Et pas question de troubler la soirée de ce petit fêtard !

Et ne vous avisez pas de venir dormir chez moi, car vous devrez négocier avec le monstre… Que vous cherchiez à vous installer sur un canapé ou à dormir dans le lit que je vous aurai attribué, il vous faudra composer avec, et il vous collera tout en essayant de conserver sa place. La nuit, vous aurez droit au même traitement que moi, mais pour une durée bien plus longue, avec un petit supplément de bienvenue : dès 6h du matin, il vous demandera à sortir. Ce qu’il ne fait JAMAIS avec moi, mais c’est tellement marrant de vous enquiquiner… En franchissant le pas de la porte, vous prenez le risque de devenir sa victime…