Mots-clefs

, , , , , , , ,

Flashback en 2002. L’été est là, quand on me parle d’une série très innovante, basée sur un concept simple mais efficace : chaque épisode, censé durer une heure, se déroule en temps réel. C’est 24.

« Jaaack I’m watching you » Ira Gaines (Day 1)

Suivant le buzz j’achète la première saison en import… Je suis soufflée. Jack Bauer, Nina Myers, des rebondissements en veux-tu en voilà, pas toujours crédibles, certes, mais toujours très efficaces. En résumé, 24 épisodes scotchée devant l’écran. Avec une seule envie : la livraison de la saison suivante.

D’année en année, le mois d’octobre était signe de « marathons 24 », riches en moments de suspense, de colère, d’émotions… Le tout sur fond de terrorisme avec des scénarios toujours efficaces, et une mise en scène dynamique, basée sur les fameux split screens.

Mais cette fois, c’est fini. En fin de contrat, avec des audiences qui s’épuisent, et une saison qui peine à convaincre -dix épisodes pour démarrer c’est un peu long, et l’intrigue secondaire du Day 8 est insupportable-, la série ne devrait pas être renouvelée par la Fox, si l’on en croit Variety.

A l’issue de la diffusion du séries finale du « Day 8 », le 24 mai prochain aux Etats Unis, je ne reverrai plus Jack Bauer sur mon petit écran.

DAMNIT !!!

Mon top 10 des meilleurs moments de 24

  • Mort de Ryan Chapelle (Day 3)
  • Mort de Nina Myers (Day 3)
  • Charles Logan arrêté pendant l’hommage à Palmer (Day 5)
  • Interrogatoire de Charles Logan par Jack Bauer (Day 5)
  • Jack : « Say Hello to your brother » (Day 6)
  • Jack : « it has been an honour Mr President » (Day 4)
  • Jack Bauer détourne un avion… et le pose sur une autoroute (Day 5)
  • Jack s’infiltre… une tête à la main (Day 2)
  • Chloe et ses ordis au service de Jack (Day 3 to 8)
  • Pres. Taylor: « How am I supposed to know where your loyalties really lie? » Jack: « With all due respect Madam President, ask around. » (Day 7)