Étiquettes

« Tu écris vraiment bien, mais tu es cynique » m’a dit une connaissance qui se reconnaîtra. Merci de me dire que j’écris bien, à vrai dire je n’en sais rien. C’est à vous de juger. Non, pas l’émission d’Arlette Chabot, qui d’ailleurs n’existe plus. L’émission, pas Arlette. Pas la peine de faire peur à Neila. Tout ça pour qu’on se tape à la place une émission pourrie de Pujadas. Bref. Revenons à nos moutons.

Cynique. Définition : Qui avoue avec insolence, et en la considérant comme naturelle, une conduite contraire aux conventions sociales, aux règles morales ; qui manifeste du cynisme : Un être cynique et immoral. J’aime bien le fait d’avouer, l’insolence, et le rejet des conventions sociales, moins le rejet des règles morales. D’autant que les philosophes grecs qui se prétendaient cyniques se réclamaient vivre selon les préceptes de la nature. Totalement incompatible avec l’urban girl que je suis. Ah ah.

Sérieusement, cynique ? Ni plus ni moins que la vie. Crois moi Lecteur –Lecteur, pas Lecter, je ne te prends pas encore pour Hannibal le cannibale- après un an de chômage et des galères en-veux-tu-en-voilà à peu près n’importe qui pourrait être qualifié de cynique. Même toi. Surtout moi. Encore que si tu veux vraiment me définir, augmente le nombre de syllabes et pioche dans le sac pour choper quelques lettres variées et obtiendras cyclothymique. Non seulement tu seras plus proche de la vérité me concernant, mais tu empocheras plus de points au Scrabble. Grâce aux deux Y. Lettre compte triple. Oui je suis ironique là. Ah ah.

Cynique ou pas, j’écris. Parce que c’est l’alpha et l’omega de ma vie. Non, Alpha et Omega ne sont pas deux chevaliers du Zodiaque. Si tu as moins de 30 ans tu n’as pas compris cette vanne. Cela dit en passant je n’en ai jamais vu un épisode et il ne me semble pas que des chevaliers s’appelaient Alpha ou Omega, mais il faudrait vérifier et dans ce rayon, c’était mon frère le spécialiste. Voilà pour la phase Balance de cette note. Chevalier du Zodiaque, Balance… Tu suis ? Revenons au sujet. Non Lecteur, je ne vais pas faire l’équation complexe qui pourrait résumer ma trajectoire, tu ne saurais pas la résoudre, d’ailleurs moi non plus. Et je déteste cette idée de voir la vie comme un gigantesque problème de maths. Je n’aime pas les maths. Ou plutôt, les maths ne m’aiment pas. Pour une raison que j’ignore totalement. Life is unfair.

Passons. Ecrire sur tout et n’importe quoi constitue pour moi une respiration, ce qui sous tend que c’est indispensable à ma vie. Pour le meilleur et pour le pire. Du moins, tant que je ne suis pas reliée à un respirateur artificiel. Alors, mon écriture est-elle cynique ? J’avoue que je n’en sais rien. Je l’espère à mon image. « Droite, honnête, loyale et pleine d’humour » disait quelqu’un que j’aime beaucoup et qui me le rend bien. Enfin je crois. Life is not unfair. Reste que c’est la définition de moi que j’aime le plus. Ouais, Lecteur. Sous ce clavier, il y a un petit cœur qui bat. Cynique ?