Mots-clés

, , , , , , , , ,

C’est avec près d’une heure de retard sur le planning prévu que Laurence Parisot est arrivée en salle des blogueurs, pour une courte rencontre.

Comme me le confiera plus tard dans la soirée Stéphane, son chef de cabinet, elle aurait aimé nous consacrer plus de temps. « Mais tu sais ce que c’est, toi » me dit-il, faisant allusion à ma propre participation à l’organisation des trois premières universités d’été de l’UMP. Effectivement, chacun comprendra que sur un tel événement, avec autant d’intervenants de qualité, l’agenda déjà rempli se modifie au fil des heures.

Et pourtant, elle est venue. D’emblée, certains de nos camarades l’ont remerciée pour l’accueil que nous réserve le Medef, et dont j’ai déjà parlé à plusieurs reprises. Touchée, elle en a profité pour nous rappeler que contrairement aux idées reçus, le Medef n’a pas énormément de moyens pour ces universités d’été. Rien de comparable, par exemple, avec le E-G8.

Sur l’utilité d’organiser une telle manifestation, la patronne des patrons a expliqué que ces échanges ne trouvent pas nécessairement une suite concrète immédiate, mais que cette université d’été permettent un contact plus rapide entre des personnalités qui mettraient plus de temps à se voir dans la réalité, et dans une ambiance plus informelle, comme me le confiera quelques heures plus tard une adhérente.

Ainsi, avec des rencontres comme celle ci naissent des idées nouvelles. PascalLamy, président de l’OMC, lui a confié à l’issue du débat d’hier que « peut être avec le Medef et d’autres confédérations Business vous pourriez m’aider sur tel ou tel sujet ». Laurence Parisot n’en dira pas plus, car pour que cela fonctionne, il faut rester discrets.

Cette rencontre ayant été bien courte, et puisque les réseaux sociaux et la communauté des internautes l’intéressent, et qu’elle dispose d’un compte Twitter qu’elle tient elle même, il serait peut être intéressant de l’avoir comme invitée au Club Bourbon. Une option à étudier sérieusement !