Mots-clés

, ,

Le cocktail se tient sur la terrasse, où je retrouve Nobr_. Passé le premier verre, je me décide à lui apprendre une vieille technique de soiffarde : réclamer deux verres, comme si nous rechargions pour des amis, afin d’éviter de trop nombreux allers/retours au bar. Il ne connaissait pas ! Ouuuuhhhh !!!

Et c’est notre créativité dans la gestion du stock de verres qui nous permet d’engager la conversation avec une jeune chef d’entreprise. Intriguée par la technique, la conversation dévie rapidement sur ses attentes en ce qui concerne cette université d’été.

A l’heure du dîner, je confie à Nobr_ la lourde tâche de choisir la tablée où nous allons nous installer. Notre critère est simple : une table de jeunes, afin de ne pas nous ennuyer. C’est ainsi que nous échouons à la table des jeunes exposants de Balloon, une solution innovante d’interactivité qui  avait déjà retenu notre attention par son utilisation lors des conférences. Le concept est simple : grâce à l’envoi de sms ou de tweets, l’animateur de conférence peut relayer les questions et réactions de la salle au cours d’une conférence. Au-delà de la discussion sur cette initiative qui ne peut qu’intéresser les fans du live-tweet que nous sommes, le repas se déroule dans une ambiance franchement détendue. Les jeunes parlent au jeunes…

C’est le moment que choisit notre autre G.O. Katia, la JRI du Medef, pour m’envoyer un message m’indiquant qu’elle se trouve sur la terrasse avec mon pote Raph, de la direction des adhérents. Ni une, ni deux, je m’expatrie avec Nobr_ sous le bras, et nous voilà en compagnie des permanents du Medef. Il en sera ainsi jusqu’à ce que nous nous décidions à regagner nos pénates…

L’occasion pour nous d’en apprendre un peu plus sur l’organisation de cet événement. Stéphane Seigneurie, chef cab de Laurence Parisot, me confirme ainsi que la patronne des patrons aurait aimé passer plus de temps avec les blogueurs mais qu’hélas, son agenda étant trop fluctuant lors d’un pareil événement, il avait été impossible de faire plus. J’en profite alors pour lui placer mon idée de la faire venir au Club Bourbon. Nous verrons.

La suite des échanges, que ce soit avec Stéphane ou Vincent, qui me donne tout de même quelques infos exploitables sur ce blog dans le cadre de ses fonctions de Directeur des adhérents, est plus personnelle. Nous nous connaissons depuis longtemps : c’est l’heure se de donner des nouvelles… et de revenir sur nos souvenirs de guerre. Rien qui ne pourrait vraiment vous intéresser. Au loin, raisonne la musique de la soirée qui se tient sur la mezzanine de l’EBI. Je ne peux m’empêcher de m’esclaffer lorsque j’entends Les lacs du Connemara, de Sardou : soooo cliché!

Enfin nous en profitons pour cuisiner nos GO sur leurs critères de choix pour sélectionner les blogueurs invités : une question qui nous turlupine depuis le début de cette UE, étonnés que nous sommes de figurer sur la liste. D’autant que je sais ne pas avoir été pistonnée par mes connaissances en interne. La réponse est simple : les critères ne sont pas gravés dans le marbre, et le Medef raisonne à la fois en terme de thématiques et par coup de coeur. En ce qui nous concerne, c’est Twitter qui nous a permis de nous faire remarquer. Okkaaayyyy !