Mots-clefs

,

Sujet tarte à la crème s’il en est, les bonnes résolutions de la nouvelle année.

Par un curieux rituel, l’homme plus ou moins civilisé se fait en chaque début d’année des promesses qu’il ne tiendra jamais. Le summum de la fake attitude.

Et pourtant, voici la liste de mes bonnes résolutions pour cette année. Ou comment j’ai cédé à la tradition. #OuPas.

Arrêter de fumer et me mettre au sport. Nan, je déconne.

Soutenir encore et toujours le PSG. Parce que Paris est magique. Et en tant que patte de lapin du club, j’ai un rang à tenir. Pour y parvenir, et nous assurer une place en Ligue des Champions –oui, la femme est le 12ème homme de l’équipe- il faudra certainement repasser par le Camp des Loges pour booster les joueurs. Bah oui, quand je suis là, ça marque et ça gagne, en vertu du théorème ZeFML largement démontré cette année. C’est comme ça, lalalalala.

Twitter. Toujours plus haut, toujours plus fort, toujours plus drôle, vous subirez encore mes LT. Des QAG au PSG, en passant Confessions Intimes, de Mots Croisés, ou encore les SarkoShows, bref, de tout et n’importe quoi, mais aussi très certainement de l’Euro et probablement des JO. C’est pas tout ça, mais j’ai plus de 1500 followers à faire rigoler. Ou avec qui polémiquer. Voir troller. Et plus, si affinités.

Développer la SiriguMania. Oui, j’ai lancé une religion à la gloire de Saint Salvatore, notre italien mi-ange, mi-gardien. Renseignement pris, il y avait déjà une secte du côté de Palerme, mais je vois la chose de manière plus internationale, avec un développement digne des plus grandes multinationales. Parce que vois les choses en grand. Leonardo’s touch. Sponsors contactés : Adidas, et Dolce & Gabbana. Pour les sceptiques, on en reparle dans quelques années.

Voter. Que ce soit pour le ballon de plomb –à défaut de voter pour le ballon d’Or- ou pour la présidentielle et les législatives, je mettrai mon bulletin dans l’urne. Pour éliminer Moundir Sarko. Vous feriez bien de faire de même : c’est un peu comme dans Secret Story, c’est vous qui décidez, mais c’est gratuit ! Ne passez pas à côté de cette opportunité de vous exprimer, toutes les voix compteront…

Défendre coûte que coûte mon titre de championne du Top des Flops des 80’s. Et battre encore et encore à plates coutures tous ceux qui tentent de me défier sur les plus grandes pourravetés auditives de cette décennie. Question d’honneur.

Bloguer. Sur tout, sur rien, sur vous, sur moi. Parce que si j’arrêtais, ça vous manquerait. Bande d’addicts, va !