Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , ,

© C.Gavelle/PSG

Vendredi, 14h. Après une matinée au bureau, je rejoins le Camp des Loges pour l’entraînement du jour. Tenue de sport obligatoire, mais on m’autorise à me changer sur place. Hum… Pas très sexy, mais je suis disciplinée.

Les joueurs arrivent peu à peu. Gameiro, après son malaise d’hier, a repris des couleurs. Tout le monde le vanne, même le Coach. On en fait même un jeu : chaque fois que quelqu’un place une bonne blague, Gameiro doit mettre une pièce d’un euro dans le cochon tirelire du vestiaire, qui sert aussi au paiement des amendes. Le pauvre se fait dépouiller.

Tiens d’ailleurs, je n’ai pas encore vu Sirigu. A vrai dire, je n’ai pas vraiment cherché. Ce bisou dans l’avion, c’est un peu gênant : impossible d’y attribuer le moindre sens, il était quand même à deux doigts de faire dans sa culotte. Et puis il ne m’a pas appelée, ce qui s’apparente de plus en plus à un vent. Voire carrément à une éolienne. Je décide donc de le snober. Et de rejoindre Joli Cul Bodmer, une valeur sûre : toujours là pour rigoler, le Matt.

Dans le vestiaire, les garçons font de drôles de tronches. Ancelotti a décidé de les équiper d’un GPS, pour mesurer leurs performances pendant l’entraînement, et personnaliser au maximum le programme. Pour rire, je fais croire à Ménez qu’il devra le garder tout le temps sur lui. Il se met à pleurer. Erding, pour défendre son pote, décide de me taquiner : « Toi, si on voulait mesurer tes performances, faudrait te le mettre dans la bouche, le GPS ». Vexée, je tourne les talons. Enfin les baskets, vu que j’ai du moi aussi passer le kit d’entraînement, survêtement informe inclus.

On sort les ballons. Et puis les bonnets et les moufles. Je m’enfonce dans ma doudoune… Ca n’est pas la tenue réglementaire, mais je suis une fille, j’ai des privilèges. Ou pas. Giovanni Mauri me demande de retirer immédiatement mon manteau pour faire le footing avec les garçons. Quoi ??? Mais je ne suis pas footeuse moi ! Sauf que je dois vraiment courir. C’est une idée d’Ancelotti pour la cohésion du staff. Une idée à la con, oui ! Je tente une parade à la Sirigu, en proposant de rejoindre Ménez, resté en salle de fitness, pour lui faire travailler un peu la syntaxe au subjonctif présent. Douchez, mort de rire, me pousse sur le terrain. Une, deux, une, deux…

Me voilà de retour en classe de 6ème, quand mon pire cauchemar était de faire des tours de stade. Enfin presque. Quand j’étais petite, au moins y’avait des endroits que la prof ne voyait pas, et où on pouvait marcher… pas ici : bienvenue au Boot Camp des Loges ! Dès la première moitié de tour, je crache mes poumons. « Tu dois respirer » me dit Pastore. Oui mais là, je suis un peu en rade d’oxygène…  Il ne fait plus aucun doute que je vais mourir dans les minutes qui suivent, et ce dans d’atroces souffrances.

Pour me faire accélérer, Armand et Erding me courent après en menaçant de baisser mon survêt pour qu’on voit ma culotte. Voire de baisser aussi la culotte. Okay, je suis donc vraiment revenue en sixième… Pendant le deuxième tour, tout le monde me dépasse. Mais je m’accroche. Au moins à ma dignité. Parce qu’au bout de trois tours, je cours derrière les filets, et je continue avec la voiturette qui sert au matériel. Et je dépasse tout le monde en klaxonnant. Je n’ai peut être pas de jambes, mais il me reste un bout de cerveau !

L’entraînement se poursuit par des ateliers au ballon, et un gros travail sur le jeu collectif et les placements. Côté langue, c’est un gloubiboulga entre français, anglais et italien. Du coup, tout le monde chambre Sirigu, devenu bilingue en deux mois… pour rien. Pastore savoure sa revanche sur la langue de Molière, mais Ancelotti entend bien l’imposer. Enfin, quand il la maîtrisera. C’est pas gagné.

Galimeiro s’entraîne normalement, mais sera tout de même forfait pour le match. Comme Chantôme et Matuidi. Tous les trois sont encore blessés. Ménez, lui, est à la fois blessé et suspendu. Enfin Tièné est retenu en sélection avec la Côte d’Ivoire pour la CAN, on ne le verra donc pas pendant un moment. Qui a dit que ça ne changeait pas de d’habitude ?

<- Episode 6 – Tous les épisodes – Episode 8 ->