Mots-clefs

, , , , , , , , ,

© C.Gavelle/PSG

Deux-trois trucs à régler ce matin, consécutifs à la soirée d’hier. Bah oui, on n’a plus de Mini. Bon, elle n’est pas en miettes, mais vu la température extérieure, c’est un peu compliqué de rouler sans pare-brise. Je suis donc chargée des formalités avec l’assurance. Parce qu’assureur, voleur.

Hélas pour moi, je suis encore au tel avec la centrale –qui me prend le chou- quand Papus vient chercher ma moitié. Bon, et bien je viens de gagner un tour gratuit en RER… Quiconque a déjà pris le RER A comprend mon calvaire.

Quand j’arrive enfin au Camp des Loges, le petit-dej est fini, et les garçons sont en soins ou au fitness. C’est donc seule et abandonnée que je prends mon café. Enfin presque. Dans un coin, il y a un gnome. A vu de nez, il fait environ 1,20m. Mon dieu un enfant ! Mais qui a encore laissé traîner ses gosses ??? A le regarder de près –et à l’entendre- c’est à Néné. Qui arrive et me balance sans hésiter : « Tiens, je te présente Lucas, mon fils aîné. Tu peux me le garder ? » Bah voyons. J’ai déjà un groupe de 25 mômes, moi… Allez, tope là : plus on est de fous, plus on rit.

Problème : le petit brésilien ne parle que portugais. Et je ne m’appelle pas Leonardo. « Nééééénééééé !!! T’as pas le même modèle qui parle français ??? » En plus Lucas n’est plus vraiment un gamin. A vu de nez il a dans les 10 ans, difficile de le coller devant une feuille de papier et des crayons de couleur. A la réflexion, il sait dire un mot : « les nénés ». Super, me voilà flanquée d’un pré-ado qui mâterait bien mes nichons… Comme son père !

Lucas n’est pas le seul invité du jour. Coupet vient voir ses anciens partenaires, et Richard Gasquet joue les fans. En passant depuis l’ancien gardien parisien, je persifle : « Coupet décalé, c’est vraiment bien trouvé comme titre, ça résume vraiment bien le concept : toujours à côté de la plaque ! Notamment sur Sirigu, hein…» Simon, le préparateur physique, lui explique les Poupette’s rules : on peut critiquer Salvo, chacun est libre, mais fatalement on s’expose à un retour de flammes. Simple, clair, précis. Scotché le Greg. Enfin, collé. Parce que Coupet-collé. Mouaaaarfff !

Alors que tout ce petit monde est sur la terrasse, je file sur le terrain avec Lucas. Aujourd’hui j’ai tenté le look legging sous le short, comme Ménez et mon chéri. Bah comme eux, je nage dans un short trop large qui sur moi, fait plutôt office de pantacourt. Toujours ce problème de fringues pas adaptées à ma mini-taille. Ca existe la chirurgie esthétique pour allonger les jambes ??? Histoire d’occuper Lucas, je lui apprends des trucs cools, du genre cochon pendu, ou faire des tours sur la barrière.

En fin d’entraînement, Néné joue avec son fils. Il se met dans les cages, et le petit doit marquer. C’est trop chou. Je propose une variante à Sirigu, à l’intérieur. Il est partant. Ca devient juste difficile de trouver un lieu qu’on n’aurait pas encore testé… Bah quoi ? C’est bien Leonardo qui nous a demandé de personnaliser le traitement des joueurs ! Je ne fais qu’appliquer les consignes…

<- Episode 22 – Tous les épisodes – Episode 24 ->