Mots-clés

, , , ,

Au commencement il y avait Go West, et c’était déjà un problème.

Comme de nombreux clubs, le PSG avait fini, à un moment donné, à tomber dans la facilité en reprenant le soi-disant entraînant tube des Pet Shop Boys pour en dégager un petit refrain facile à retenir : « Allez, Paris  Saint-Germain ».

Ca s’était corsé l’an dernier quand dévoré par le dieu marketing en cette année des 40 ans du PSG, le club avait poussé le vice jusqu’à demander aux supporters d’écrire des paroles sur ce morceau, afin de créer l’hymne du PSG. Supporters et écrire dans la même phrase, c’était déjà de trop. Depuis quand les footeux savent-ils écrire ? C’est donc un auteur –mais supporter du PSG- qui a été dépêché dans l’urgence pour scribouiller fissa quatre couplets, en cochant bien les cases du Bingo PSG : ici c’est Paris, Paris est magique, le Parc, la tour Eiffel…

Malgré les hurlements des supporters, pour qui le seul hymne qui vaille reste Ville Lumière, le service marketing du PSG a encore frappé. Toujours plus haut, toujours plus fort, il nous a ressorti une nouvelle fois Go West du chapeau à grand renfort de clavier Bontempi made in années 80’s -ce qui mérite déjà l’échafaud…- en le faisant chanter par les joueurs. Toujours cette vieille rengaine sur ce qu’est l’identité du club. Ou comment la travestir ? WTF ?!?!

Toi Footix qui vibre encore sur « Allez les bleus » by Johnny « Optic 2000 » Halliday, tu n’as pas fini de bander. Cette fois, tu pourras voir le PSG collection 2011-2012 se livrer à une prestation… euh… bon. Chacun jugera. Encore que ne nous moquons pas, ils pourraient finir en tête du Top 50… dans l’After ? Ce qui chacun le sait, n’a jamais été un gage de qualité.

Le clip donne toutefois l’occasion de voir le PSG Comedy Club en action et la bonne cohésion du groupe en dehors des terrains. Sirigu qui secoue le coca –on aurait toutefois aimé savoir qui l’a pris dans la tronche en ouvrant la bouteille-, Douchez et Jallet qui font la chenille –après la bande à Basile, la bande à Pastore- et le meilleur du pire, le rire de Sherrer Maxwell. Avec en sus l’info Bonux : Jérémy Ménez sait lire. Ou alors, il a une très bonne mémoire. Difficile de trancher.

Histoire que ce morceau vous rentre bien dans la tête, et tant pis si vos oreilles saignent, cette nouvelle version de l’hymne, dont le clip a été montré en avant-première lors du match de coupe de France 0L-PSG, sera désormais diffusée avant chaque rencontre au Parc. Pour le meilleur… et pour le rire !