Mots-clefs

, , , ,

Au bout du Forum se dresse la colonne Trajane.

Haut de 29,78m, ce monument composé de 17 blocs de marbre est dédié à la guerre des Daces, qui occupaient l’actuelle Roumanie.

Elle contient dans sa base les cendres de l’empereur Trajan, dont la statue couronne la colonne.

Galerie photos

Dans le soubassement (de 10m), où se trouvent les cendre de l’empereur, une porte d’entrée reliée à la Basilique introduit à l’escalier en escargot, qui est éclairé par d’étroites fentes et menait au sommet de la colonne.

Sur l’extérieur de la colonne, se déroule une spirale (23 tours pour 200 m de longueur), c’est une narration en bas-reliefs des deux guerres conduites au début du IIème ap.JC par Trajan contre les Daces.

Entre les deux guerres, il y a une figure de la Victoire écrite sur un bouclier. Le relief fut exécuté lorsque la colonne avait déjà été élevée, pour tenir compte du point de vue de l’observateur : en effet la largeur des bandes augmente au fur et à mesure que l’on va vers le haut, de sorte que du bas elles apparaissent toutes de même largeur.

La colonne Trajane est une source d’informations unique sur le mode de fonctionnement des campagnes militaires romaines, et plus largement sur la culture de l’époque. Il est certain que cela ne reste que des représentations, mais les informations sont là, elles doivent être justement interprétées et recoupées avec d’autres sources comme les textes d’époques par exemple.

Rome-Roma a l’ambition de donner, sur ce site, une place particulière à ce monument, en mettant « à plat » la colonne, et en la décrivant ces représentations.

Après la mort de l’empereur et de sa femme Plotine (121 ap JC), Hadrien fit construire un grandiose temple dédié à Trajan, dont il ne reste qu’une seule colonne de marbre blanc.

Une petite chapelle fut construite bien plus tard, adossée au soubassement de la colonne, appelée Saint Nicolas de la Colonne, dont le clocher était dans la colonne elle-même. Cette très ancienne chapelle fut démolie en 1500 par ordre de Paul III.  À l’époque de Sisto V, autour de 1587, la statue de Trajan sur le sommet de la colonne fut substituée par celle de Saint Pierre.

Par chance, le coût du transport de la colonne en France était si élevé que Napoléon III renonça en 1865 à voler cette oeuvre d’art, par contre les bas-reliefs furent remarqués en craie. On remarqua à cette occasion des traces d’émaille d’or et de couleur vermeil et bleu.

Actuellement elle est au centre d’une considérable campagne de fouilles qui tend même à mettre en lumière de nouveaux éléments mais surtout à rendre son unité au Forum, aujourd’hui coupé par la présence des boulevards (construits lors des « grand travaux » dirigés par Mussolini en son temps).