800px-Quenelle_de_brochet_sauce_NantuaLa quenelle. Ce geste qui consiste à se taper sur l’épaule gauche avec la main droite est désormais interdit par la gauche bien-pensante, sous peine d’excommunication de la société.

Vous ne rêvez pas. Des gens ont décidé qu’un geste utilisé par UN hurluberlu pouvait être interdit. Même si vous ne le saviez pas. Tour à tour, n’importe qui effectue ce geste, appelé « quenelle », se trouvera déclaré coupable d’avoir des idées d’extrême-droite et ce bien que l’inventeur du geste estime que cela veuille dire « fuck le système ». SERIOUSLY ?

Depuis quand une masse indéterminée de gens décide d’interdire un geste parce qu’un mec qui a des idées un peu trop bleu marine le fait ? Vous savez ce que je vous dit ? Quenelle. Dans le sens, « fuck le système ». Parce que oui, fuck votre système de merde. J’avoue que de la part des héritiers de 1968 et de leur « il est interdit d’interdire », c’est savoureux. Putain de société de merde qui se met à nous interdire tout et n’importe quoi pour une raison absolument débile.

Dis donc putain de société, tu veux aussi nous interdire d’aller aux pipirooms ? Nan parce qu’au cas où tu ne serais pas au courant, c’est un geste que fait FORCEMENT Dieudonné et même les fachos. Peut être que tu devrais aller au bout de ton idée et nous interdire TOUT ce que font les gens dont tu ne partages pas les idées ? Par pur souci de cohérence ?

Il va falloir que cela cesse. Parce que cette quenelle que vous n’avalez pas, c’est la liberté d’expression. On a le droit de faire ce geste. Dieudonné a même le droit de penser ce qu’il pense. Et nous, nous avons le droit de ne pas partager ces idées, au nom du pluralisme politique. Mais vous, vous n’avez pas le droit de remettre en cause la liberté d’expression par une manipulation mentale qui vise à faire pression sur la population, avec des mises au ban systématiques de ceux qui ne pensent pas comme vous.

La meilleure manière de lutter contre les extrêmes n’a jamais été de stigmatiser. Au contraire, cela les rend sympathiques aux yeux des plus fragiles à qui ils font les yeux doux.

Quand on a des couilles, on lutte contre des idées extrêmes par les idées. Et on se bat pour qu’ils puissent les exprimer. Vous autres, bien-pensants, vous avez beau jeu de rappeler à chaque élection que des gens sont morts pour le vote au suffrage universel.

Mais vous avez un peu trop tendance à oublier que des gens sont morts aussi pour la liberté d’expression. C’est un patrimoine qu’il convient de respecter et de préserver, ce que je vous accuse de ne pas faire. C’est un acquis civique aujourd’hui en grand danger.

Bien-pensants, le danger immédiat pour notre société, c’est vous. Bien plus que cette triste quenelle. BEHAVE.