Mots-clefs

, , ,

ECG2Mardi 15 avril. Dans la salle d’attente du cardiologue, je ne fais pas la maligne.

Je n’ai aucune idée de ce qu’il va se passer, si ce n’est qu’il va réaliser un électrocardiogramme. Mais pour le reste, c’est l’inconnue totale…

C’est avec une vingtaine de minutes de retard que le médecin me fait entrer dans son vaste cabinet.

Après quelques questions, il m’invite à passer dans l’espace dédié aux examens. Je me mets en petite tenue, puis il me branche diverses électrodes un peu partout, pour réaliser l’électrocardiogramme. Verdict : l’ECG est parfaitement normal.

Le cardiologue réalise alors l’examen clinique. Là encore, tout est parfait. J’affiche une tension de 11.6, et il note l’absence de souffle ou de problème pulmonaire.

Le temps d’imprimer l’ECG et de rédiger un petit bilan pour le chirurgien et l’anesthésiste et me voilà déclarée apte pour l’opération : l’aventure continue !