Étiquettes

,

Smoothie15h. Comme prévu, je me rends à l’hôpital européen Georges Pompidou. Après le passage au guichet d’accueil, on me demande de voir l’anesthésiste. Il y a une queue impressionnante, j’entends que le médecin n’est pas arrivé.

Du coup, on déconne entre patients. Mais c’est long. Très long. Une première dame passe : son dossier n’est pas là, elle doit attendre. Idem pour une autre. On m’appelle : mon dossier est là. Après une série de questions auxquelles j’ai déjà répondu, on me dit de me rendre au secrétariat. Quel secrétariat ?

Je vais à celui de mon chirurgien, car je dois régler l’opération. Mais sa secrétaire n’en sait pas plus. Elle m’oriente vaguement dans les couloirs. Je commence à errer, on me renvoie de partout. Jusqu’à ce qu’après avoir fait le tour de l’étage, j’arrive dans un service où on me dit que je ne suis pas ici… alors que j’y suis. J’ai enfin ma chambre –la 5400- et comme demandé, j’y suis seule.

On m’apporte un café, on m’étiquette, et on me demande si ma chatte est épilée. LOL. Après quelques explications d’usage sur la douche à la bétadine que je dois prendre dans la soirée puis au réveil, on me laisse vaquer à mes occupations. J’en profite pour descendre chercher un smoothie au bar à jus de fruits, le dernier avant un moment. J’achète également quelques magazines.

En soirée, je dîne d’une purée jaune fluo et d’une compote, un repas vraiment frugal. Puis je prends la fameuse douche et me couche assez peu tranquillement : c’est demain qu’on me charcute !