Mots-clefs

,

BandesSamedi 19 juillet. Trois jours ont passé depuis l’opération. Un premier constat : je suis crevée. J’ai beau essayer de dormir, chacun sait que l’hôpital n’est pas le lieu pour se reposer. Et si j’ai la chance d’avoir une chambre individuelle, le personnel ne pense pas toujours à fermer la porte, et je dois bien souvent me lever pour aller la fermer. Quand je me regarde dans la glace, les cernes se font jour…

Après la diète –j’ai une sonde gastrique- j’ai enfin depuis hier après-midi le droit de boire, et depuis aujourd’hui de manger des desserts. On me gave de compotes bien trop sucrées. Dans l’après-midi, on me retire enfin la sonde gastrique. Ne croyez jamais la personne qui vous dira que ça ne fait pas mal : ça fait super mal ! Ca arrache le nez et tout ce qu’il y a à l’intérieur. Hâte de sortir de là !