Mots-clefs

, ,

JM ChevallierMardi 5 août, il fait beau et chaud sur Paris. Une bien belle journée.

En fin de matinée, j’ai LE rendez-vous que j’attends depuis plus de 15 jours : la consultation post-op avec mon cher chirurgien, le professeur Chevallier, toujours aussi gentil. C’est important pour moi de me sentir bien et en confiance avec celui qui m’a opérée.

Dans la salle d’attente, je croise une jeune femme qui vient d’obtenir sa date d’opération. Elle en a clairement besoin. Je ne peux m’empêcher de lui vanter les mérites de l’opération, tout en la rassurant sur les effets et les douleurs. Elle semble ravie.

Puis c’est mon tour. Le chirurgien regarde mes cicatrices, retire les fils, et constate que tout va bien. Il me pose un certain nombre de questions, comme savoir si j’ai eu des vomissements ou des douleurs au ventre. Non, jamais de vomissements. Quant aux douleurs, oui, par deux fois, apparemment parce que j’avais mangé trop gras. Il veut également savoir si j’ai bien eu l’ordonnance pour les vitamines.

Il étudie ensuite le compte-rendu de ma visite chez la diététicienne, et s’aperçoit que je n’ai jamais faim. Du coup, il en profite pour en remettre une couche sur la nécessité de bien respecter le protocole, à savoir 6 prises alimentaires par jour. Je le rassure, et lui évoque, comme je l’ai fait avec la diététicienne, les rumeurs que j’ai eues sur des personnes qui, 2 ou 3 ans après l’opération, se remettraient à ne manger que 3 fois par jour. Sa réponse est sans appel : ces personnes ne peuvent que faire regrossir leur estomac, et regrossir.

C’est extrêmement clair. Aussi, si vous avez-vous aussi été bypassé(e), faites bien attention à cela : c’est un risque énorme. Quel dommage de faire une telle opération pour ensuite reprendre de mauvaises habitudes !

Le chirurgien m’indique ensuite que je dois prendre rendez-vous avec le médecin nutritionniste de l’équipe, qui assurera mon suivi au niveau des vitamines. C’est lui qui me fera les ordonnances, et qui supprimera ou ajoutera des compléments alimentaires, en fonction de mes analyses. Pour le voir, je dois rappeler le secrétariat du professeur lundi prochain.

Je ne peux m’empêcher de dire au chirurgien que j’ai commencé à perdre du poids : -9 kg depuis le bypass, -12 kg au total. Content de moi, le chirurgien m’encourage à continuer sur la même voie, en respectant bien les règles édictées. Prochaine visite le 4 novembre : on fera alors un bilan plus complet avec pesée et prescription d’analyses.