Mots-clés

, , , , , , , ,

Tout juste nommé Porte-Parole de La République en Marche, Rayan Nezzar a vu ressurgir des profondeurs des internets mondiaux une ribambelle de tweets peu glorieux, dans lesquels il insultait bon nombre de politiques.

Après des excuses foireuses et le soutien pas très inspiré de Christophe Castaner, délégué général du mouvement, qui l’avait désigné à ce poste, le jeune homme a été contraint de démissionner.

On ne répètera jamais assez qu’internet garde toujours une trace de tout…