Mots-clés

, , , , ,

Réunion agitée ce 16 janvier au sein du groupe parlementaire la REM, où le renouvellement d’un poste à pourvoir au sein du bureau de l’Assemblée nationale a donné lieu à une passe d’armes entre Richard Ferrand, président du groupe, et Hugues Renson, vice-président de l’Assemblée nationale.

En cause, la décision du président du groupe de nommer Coralie Dubost, une de ses proches pour le poste à pourvoir au sein du Bureau de l’Assemblée Nationale. Une manière de faire incompatible avec le règlement du groupe, qui prévoit un appel à candidature, et qui exclut les députés déjà en charge d’une fonction par ailleurs. Ce qui n’a pas plus à Hugues Renson, président de l’Assemblée nationale… et à d’autres députés.