Étiquettes

, , , ,

Du 17 au 20 janvier prochain, j’aurai le plaisir de couvrir le festival littéraire Le Goût des Autres, au Havre. C’est mon premier événement littéraire, mais j’ai déjà eu l’occasion de couvrir plusieurs fois le festival de Cannes pour plusieurs sites internet, il y a une vingtaine d’année. J’ai aussi relayé d’autres événements comme les universités d’été du Medef. J’ai donc l’habitude de gérer mon temps et mes sujets.

Cependant, couvrir un festival pour un blog et sur les réseaux sociaux a considérablement changé au fil des ans et nécessite, aujourd’hui encore plus qu’hier, de bien préparer son matériel. Cela représente un budget conséquent, mais chacun peut constituer son pack au fil du temps. Voici ce que j’emmène avec moi.

 

Photo & Vidéo

J’ai choisi de conserver pour toutes mes prises de vue mon Iphone XS. Si les smartphones de dernière génération font des images de bonne qualité, il reste néanmoins indispensable d’ajouter des ustensiles.

  • Stabilisateur, sur lequel on positionne l’appareil. On peut aussi y ajouter des accessoires, ce qui est très pratique. J’ai choisi celui-ci
  • Lumière: traditionnellement, on réalise un éclairage en trois points. J’ai donc dans mes outils 3 petits projecteurs de marque Godox. On peut en fixer deux sur le stabilisateur et pour le troisième, il suffit d’utiliser le trépied ou un tripod. Attention, ils sont gourmands en piles.
  • Micro externe: pour éviter un son trop métallique ou mal adapté, il est vivement conseillé d’ajouter un micro et de le doter d’une bonnette, très utile pour atténuer les bruits et le vent. J’ai choisi le micro compact de la marque Rode, qui se fixe aussi sur le stabilisateur, ainsi qu’une rallonge. J’ai aussi un micro-cravate.
  • Image: j’ai une boîte d’objectifs de tailles diverses, pour fixer sur mon Iphone.
  • Supports : Perche à selfie, tripod et trépied classique pour fixer l’Iphone ou le stabilisateur. Chacune dispose de sa petite housse, pour un meilleur rangement

 

Accessoires

Partir 5 jours loin de chez soi nécessite d’emmener tout ce qu’il faut pour être autonome, malgré un grand nombre d’outils. J’ai toujours avec moi de quoi tenir la journée et de quoi recharger la nuit.

 

Pour écrire

Ecrire est ma passion. Lorsque je pars en festival, je me prépare en général un mois à l’avance, en me documentant sur le programme, la thématique, et la ville dans laquelle il a lieu. Je recense alors mes idées de sujet et je commence à écrire les articles de présentation. Je détermine aussi mon programme et je prépare mon road-book de voyage, dans lequel j’insère toutes les infos dont j’aurai besoin sur place, pour limiter le poids de mon sac. Pour cette raison également, je m’emmène aucun matériel de scrapbooking ni mon imprimante Instax : le journal de voyage sera fait au retour.

  • Ordinateur : j’ai un Lenovo Yoga 520, de taille A4, l’idéal pour voyager
  • Road-book de taille A5, créé spécialement pour l’événement
  • Carnet de voyage pour prendre toutes sortes de notes et conserver mes bons plans pour réaliser ensuite un petit journal de voyage
  • Une chemise cartonnée A5 pour conserver les documents, plans, etc… que je pourrais trouver sur place
  • Mini-trousse contenant deux feutres noirs, un criterium et un crayon-gomme ultra pratique
  • Clé USB Iphone / Ordinateur pour transférer facilement les éléments en cas de problème de connexion Wi-fi (sinon j’utilise One Drive)

 

Divers

Une infirme partie se trouve dans ma valise et reste à l’hôtel (tout ce qui sert à recharger le matériel) mais je loge l’essentiel dans un sac à dos léger et pratique, doté d’un connecteur USB et surtout imperméable ! J’y ajoute :

Vous l’aurez compris, pour partir en festival, il faut à la fois disposer du matériel adéquat en fonction des objectifs que l’on s’est fixé, savoir le protéger au moyen de housses, prévoir ce qu’il faut pour le recharger, tout en limitant le poids et l’espace pour tout caser dans un sac de taille raisonnable et léger. Un vrai défi !

Publicités