60 000 personnes pour la Madonne

Mardi 1er mai, Ségolène Royal a fait le plein au stade Charlety à Paris : selon les organisateurs, le stade, qui contient 40 000 personnes, en contenait pour l’occasion 60 000. Bon, mathématiquement, il faudra m’expliquer, car c’est évidemment impossible même pelouse et piste incluses.

Ceci dit deux jours avant le Bercy de Nicolas Sarkozy, en configuration 17 000 personnes, en contenait bien 40 000 en comptant les gens à l’extérieur. Comme si on pouvait gober qu’il y avait 23000 personnes dehors sous une pluie battante. Oui, oui, et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu…

Revenons à Ségo, qui nous prend encore plus pour des truffes. Car les personnes présentes sont-elles vraiment venues pour elle ? Pas sûr au vu de la programmation. Car au lieu d’un meeting, c’est bel et bien d’un concert qu’il s’agissait. Pendant plusieurs heures, on a vu se succéder sur la scène de nombreux artistes estampillés « nouvelle chanson française » (Bénabar, Cali, …) et « artistes engagés à gauche » confirmés (Renaud, Philippe Torreton).

Enfin au-delà de cette astuce –faire un concert pour être sûr de remplir et de faire plus que Sarko, toujours ce jeu débile et immature de « c’est moi qui ait la plus grosse »– Ségo a osé. Oui, en conclusion de son discours, elle a osé clamer, toute vêtue de blanc qu’elle était : « aimez vous les uns les autres ». Était-ce une prière, en dernier ressort ?

Une réaction ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.