Mots-clefs

, , , , , ,

La France n’en finit pas de s’endetter… Depuis l’arrivée de Nicolas Sarkozy, le déficit budgétaire est en augmentation exponentielle. De 51,4 milliards d’euros l’an passé, il s’affiche désormais à 109 milliards d’euros.

109 milliards d’euros ! Mais où va-t-on ???

Bercy semble justifier cet état calamiteux des finances publiques par une baisse des ressources fiscales, et une hausse des dépensesde l’Etat… qui vit largement au-dessus de ses moyens.

Et à ce stade, que faire ?

Comment réduire le déficit budgétaire à l’heure où le président de la République se contente de dépenser sans en avoir les moyens. Une chose est sûre : à l’inverse de Mitterrand, qui s’est fait élire à gauche tout en étant de droite, Nicolas Sarkozy s’est certes fait élire à droite, mais est bel et bien un président socialiste. Pas sûr que ce soit une bonne nouvelle pour la France, ni pour les générations futures…

Pourtant en matière budgétaire, des choses sont possibles, pour un peu que l’on fasse des choix responsables. Rappelons que Dominique de Villepin l’avait fait passer de 44 à 38 milliards d’euros, tout en affichant à la fin de ses fonctions un nouveau record à la baisse pour les demandeurs d’emploi, à 8.7% de la population active.

Quand on veut… on peut. Il faut juste avoir le courage de s’atteler à la tâche, au lieu de laisser la situation dégénérer en se disant que de toutes façons, étant limité à deux mandats consécutifs, ce sera au suivant de gérer, et à la population de payer. Question de responsabilité… Res quoi ?