Mots-clefs

, , , , , , ,

Chaque année, les médias foot nous gratifient de leurs petites inventions en matière de commentaires. C’est un peu leur fashion week à eux. Comme le sujet des coupes de cheveux perd en tendance –y’a trop à dire- on invente maintenant des mots à base d’extensions non capillaires.

Vous connaissiez tous le clasico, pour qualifier les affrontements d’équipes rivales comme le clasico Real-Barça, ou plus près de nous, OM-PSG. Il y a maintenant le leaderico, qualificatif donné fin février pour qualifier le match PSG-Montpellier. Ou encore le chtico pour désigner l’affrontement de ce week-end entre Lille et Valenciennes. C’est dire si nos confrères journalistes sont sur les dents !

Mais ça n’est pas tout. Après le suffixe en –co, la tendance est au –time. A l’origine, le money-time désigne les trois dernières minutes du match, cruciales pour le résultat. Le PSG ayant pris l’habitude d’en user et d’en abuser pour planter des buts venus de nulle part –enfin, surtout du banc des remplaçants-, on parle désormais d’Ancelotime. Rapport à Carlo Ancelotti, dont les dons de medium permettrait de faire entrer sur le terrain le joueur qui a le plus faim et qui va donc sauver les parisiens sur le fil. Et la marmotte…

Bref, mais jusqu’où iront-ils ? A ce stade, on n’est pas loin de l’Aulasserie en référence aux Roucasseries Franchement les mecs… vous ne trouvez pas que ça suffixe ???